Ralentir le rythme en bougeant plus ??? Tout à fait !

Publié par Anik le lundi, novembre 15, 2010
Depuis un moment, vous avez certainement remarqué que ralentir le rythme est une préoccupation constante (disons, un objectif constant, le mot préoccupation ayant une connotation négative). Que ce soit par le fait de prendre une pause de ma vie de plusieurs semaines (en diminuant les réalisations et les obligations), ou encore en me lançant des défis comme marcher moins vite, j'ai sans cesse en tête l'idée de ralentir...

Et c'est avec bonheur que je constate que ça marche ! Ça commence à entrer dans mon cerveau, à se traduire dans mes gestes !!! Mon naturel rapide est en train de laisser un peu de place à une «plus-tout-jeune» femme (j'exagère, mais mon anniversaire récent me fait me sentir plus sage, tout de même) beaucoup plus relaxe et apte à profiter du moment présent.

Cette semaine, je lisais « L'art de la gentillesse » de Piero Ferrucci (que je vous recommande chaudement. Agréable à lire, et met en relief une foule de belles valeurs grâce à des réflexions pertinentes et bien illustrées par des exemples touchants de la vie quotidienne). Un moment donné, je réalise que je suis en train de respirer profondément... sans en avoir consciemment décidé ainsi... My God! Je commence à être vraiment relaxe... Je ne sais pas pour vous, mais il me semble que de respirer profondément, ça ne vient pas naturellement... J'ai l'impression que la plupart des gens ont la mauvaise habitude de mal respirer.

Enfin, en m'en revenant du Parc d'Oka hier, pendant les quelque trente minutes du trajet, je me suis amusée à respirer, encore... Ça faisait du bien. Et sur la plage, en me promenant avec les filles, Caro l'Ergo et sa petite famille... Et j'ai respiré en allant à la bibliothèque samedi matin, en marchant en famille... Puis, en lisant après avoir mangé un trio Big Mac chez McDo samedi midi, pendant que mes plus vieilles jouaient dans les glissades et qu'AngeCornue lisait avec moi. Puis, j'ai encore pris le temps de respirer pendant que je poussais Dynamite sur la balançoire, au parc...

Bref, on a bougé pas mal en fin de semaine, mais à un rythme lent, qui m'a permis de respirer dans le sens propre comme figuré du terme... Il n'y avait pas de presse (si bien que notre escapade à pied bibliothèque-McDo-parc du quartier a duré de 9h30 à 14h15, et que l'escapade au Parc d'Oka a duré de 10h30 à 15h00). Disons que ça occupe bien des journées en monoparentale... Et que ça m'aide à ralentir mon rythme.

D'ailleurs, le fameux rythme... Je lisais à ce sujet dans le livre sur la gentillesse... N'est-ce pas être gentil que de respecter le rythme des autres ? J'ai cette petite (toute petite, hihi!) tendance à pousser un peu les autres dans le derrière pour qu'ils aillent plus vite... Mais je me débarasse tranquillement de cette mauvaise habitude. Et je les laisse aller... Après tout, je peux bien aller à la vitesse que je veux, et eux aussi... Personne ne m'oblige à attendre après qui que ce soit... (ok, pour les enfants quand il faut aller les reconduire à la garderie, un peu moins vrai, mais tout de même, il y a moyen de ne pas attendre).

Enfin, je suis un peu décousue ici, mais ça doit être mon rythme plus lent qui influence ainsi mon cerveau... Bon début de semaine à vous tous ! Je vous souhaite de respecter votre rythme ! (Et je me souhaite de continuer à ralentir le mien.)

3 bouteilles à la mer...:

Caro l'ergo on 15 novembre 2010 à 06:41 a dit…

Ralentir... respirer profondément... Tu n'as pas trouvé que ça respirait bien l'automne le long du littoral et dans la forêt ?

Prendre le temps, je dois travailler le concept en semaine, la fin de semaine dans la nature, c'est tellement plus facile!

À moins que je mette un arbre dans mon bureau ?

Mamanbooh on 15 novembre 2010 à 09:18 a dit…

@ Caro: l'idée de l'arbre est excellente, pourquoi pas?

@ Anik: décousue? Pas du tout, plutôt inspirante, cohérente et motivante.

Bravo, tu es sur le bon chemin et tu nous y amènes en même temps. :-)

*La Parc d'Oka sera mon prochain terrain de jeu, on déménage à côté!

seb haton on 15 novembre 2010 à 09:32 a dit…

Décousue ? Pas du tout, il faut simplement lire le texte lentement, en prenant son temps :-))
Je ne moque pas, tout ce que tu écris est juste.
Pour éviter la connotation négative de "la lenteur", je crois qu'on peut parler de "non-précipitation". En y ajoutant la gentillesse (qualité que j'adore), l'indulgence (que j'adore aussi et que tu évoques en parlant de la lenteur des autres) et la respiration, on a le socle du bonheur.
Proposition pour Mamanbooh ;-) :
- Non-précipitation
- Gentillesse
- Indulgence
- Respiration

Tout le reste peut en découler naturellement...

En tout cas, je vous soutiens mordicus.
sébastien

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates