Le secret est dans la relation...

Publié par Anik le lundi, novembre 19, 2012
Si vous aviez un amoureux qui fait la vie dure, auriez-vous envie de maintenir la relation ? Si vous aviez à vous battre chaque jour pour qu’il soit sympa, si vous aviez à partir en guerre chaque fois que vous lui demandez la moindre chose, s’il vous critiquait sans arrêt, est-ce que vous maintiendriez cette relation malsaine ? J’ose croire que non.


Or, il n’y a pas que les relations humaines qui puissent être malsaines. Avez-vous déjà pensé à votre relation avec l’activité physique ? Celle-ci est elle agréable ou forgée sur des obligations qui vous font suer plus dans un sens métaphorique que réel… En fait, chaque fois que vous faites du sport, que vous allez au gym ou que vous bougez par obligation, vous détruisez lentement mais sûrement votre relation avec l’activité physique. Chaque fois, celle-ci apparaît de plus en plus comme une source de déplaisir que vous finirez par vouloir faire disparaître de votre vie.

Or, même si votre perception de l’activité est négative, vous me direz qu’il faut bien bouger pour être en forme, comme il faut bien aller chez le dentiste ou la gynécologue. J’en conviens. Or, du moins pour le sport (pour la gynéco, bien là, à moins que le vôtre soit un homme beau à faire saliver, j’avoue que la situation est rarement motivante) vous n’êtes pas obligée de le faire dans un contexte qui vous déplaît, ni à une fréquence qui ne vous sied guère.

Pour ma part, j’allais chez Énergie Cardio cinq fois par semaine, jusqu’à récemment, la plupart du temps sans effort, mais certaines fois, même si ma paresse m’avait fait dérogé, ma discipline me poussait continuer. Un événement imprévu m’a obligée à réduire la cadence pour deux semaines, puis j’ai réalisé hier que je m’en demandais peut-être trop. En fait, trois jours de sport planifiés me suffisent amplement pour un juste équilibre entre la santé et mon horaire chargé. Reprendre le jogging m’a fait le plus grand bien, et mes petites séances dans le sauna me détendent à souhait, après coup, mais trois séances hebdomadaires de sport suffisent. Cela ne m’empêche aucunement d’en faire plus si je veux, mais le fait de limiter le minium à trois fois par semaine m’enlève toute pression. Je sais que je vais au gym avec satisfaction, que je peux varier les plaisirs (le body pump et le tae boxe, entre autres, me font aussi plaisir) et que je maintiens une bonne forme physique sans stress.

Et vous, quel est votre réel besoin ou envie pour que la relation avec l’activité physique soit harmonieuse ? Comment pourriez-vous planifier le tout pour que ce soit agréable ?

3 bouteilles à la mer...:

Stephanie a dit…

Moi, je me contenterais d'une fois par semaine, je crois. Mais j'ai l'impression que ce n'est pas assez.

Marie Lagacé on 20 novembre 2012 à 21:00 a dit…

Ma motivation vient de ce que j'en retire...beaucoup plus d'énergie,une meilleure canalisation de mon surplus de stress ou envie de bouger,un certain dépassement (mon endurance aug.) et faut que j'avoue que je prend plaisir des résultats obtenus dans mon magasinage(mais ayoye!! le budget Bah! j'ai bien économisé avant non?!!) Mais je pense que ce qui m'a secoué les puces (de divan hihihi!!) c'est de beaux examples de gens inspirants qui ont nourrit ma motivation intérieure, avec un brin de persévérance de ma génétique ;)
Je dois ajouter, que notre corps est bien fait et nous envoie des messages précieux... si une pause ou un ralentissement s'impose c'est bien correct et ce sans culpabilité ;)

Fleur d'âme on 22 novembre 2012 à 07:00 a dit…

Moi, j'aime quand c'est intense. J'ai plusieurs activités, mais ce dont j'ai besoin c'est d'une ou deux sorties plus intenses et longues (2-3 heures) par semaine.

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates