Qui se cache derrière le masque de Superpapa?

Publié par Evely le mercredi, juin 09, 2010
Superpapa n’a pas toujours été un Superpapa. Il a gagné son nom à la dure. En 2009, j’ai perdu les eaux à minuit, le 13 février. Futurpapa a sauté hors du lit et dans ses pantalons dans le temps de le dire. Pendant les 18 heures du travail, Futurpapa est resté attentif à mes côtés, me soutenant, me faisant rire, me racontant que tout irait bien. Futurpapa était blanc et très très fatigué. Il n’aime pas les hôpitaux: ses jambes deviennent molles et son pouls s'accélère. Toujours est-il qu’il a su rester calme, juste pour moi. Puis, une petite créature mauve fit son apparition. Toute criante, la petite créature nous regardait et se lovait sur mon ventre.

Suite à l’accouchement, j’étais dans les vapes quelque chose de rare. Pour vous donner une idée, j’ai eu le tournis quand on m’a roulée jusque dans ma chambre. Nouveaupapa marchait tout chancelant à mes côtés. Les infirmières nous ont dit qu’on pouvait les appeler si on avait besoin d’aide. Moi, je n’arrivais pas à me lever. Alors quand le P’tit Clown mauve pleurait, c’était Nouveaupapa qui se levait. Le problème, c’est que le gros bébé de 9,5 livres faisait terriblement peur au petit Nouveaupapa de 5 pieds 11. Nouveaupapa appelait chaque fois les infirmières. Le lendemain, je me sentais mieux, alors j’ai pu prend soin du P’tit Clown rosacé. Je le berçais, lui changeait ses minis couches dans lesquelles il logeait des gigantesques cacas. Nouveaupapa m’assistait, mais ne prenait pas son fils. Il avait peur.

Je m’étais un peu surestimée et le tournis s'est niché dans mon corps fatigué. Notre P’tit Clown se mit à pleurer sans cesse. Ni les infirmières, ni moi ne sommes arrivées à le calmer. Je ne savais plus quoi faire. C’est à ce moment que Nouveaupapa devint Superpapa. Il prit P’tit Clown dans ses bras maladroits. Les deux hommes sont allés se promener pour me laisser dormir un peu. Superpapa m’avait fait un pique-nique déjeuner dans la chambre d’hôpital pour la St-Valentin. Des chocolatines et des croissants. Il me donna des roses fraichement cueillies de l’épicerie et des tonnes de câlins fragiles à cause de mon corps endolori.

Finalement, nous avons eu notre congé de l’hôpital. Le hic c’est que P’tit Clown n’arrêtait pas de pleurer. Il pleurait constamment. Tout le temps. Sans cesse. Je ne savais plus quoi faire et, avec la fatigue, je n’arrivais plus à voir clair. Superpapa disparut dans le sous-sol avec notre P’tit Clown larmoyant et les deux s’endormirent dans le divan aux petites heures.

Finalement, l’infirmière du CLSC nous a dit que je ne fournissais pas en lait. Une fois bien rassasié, P’tit Clown a réellement bien pour la première fois. Je voulais tant allaiter. Je me suis battue pour y arriver, mais après avoir versé toutes les larmes de mon cœur dans les bras de Superpapa, j’ai dû m’avouer vaincue. Superpapa est allé à la pharmacie et a ramené tout ce que ça prenait pour satisfaire les p’tits clowns affamés... et une bouteille de vin pour les nouvelles mamans en deuils d’allaitement.

Les semaines et les mois ont passé. Superpapa a pris de confiance en lui et donnait toute l’attention dont toute nouvelle maman en baby blues a besoin. Aujourd’hui, quand j’entends mon P’tit Clown rire dans les bras de son Superpapa qui lui fait des blagues, je me trouve chanceuse. J’ai vraiment trouvé un Superpapa qui est là pour son fils, qui l’aime et qui lui dit. J’ai un Superpapa qui se donne corps et âme pour un p’tit bonhomme de clown et qui sait foncer des sourcils quand il le faut. J’ai trouvé un Superpapa qui en plus est le meilleur des chums. En fait, il est tout simplement super.

6 bouteilles à la mer...:

La Belle on 9 juin 2010 à 08:38 a dit…

Ton billet m'a fait revivre les colliques de ma fille, lesquelles son papa s'occupait merveilleusement bien en allant dans le sous-sol afin que je puisse dormir dans notre chambre.

C'est tellement agréable d'avoir un Superpapa qui s'occupe super bien de leurs enfants :-D

shaton on 9 juin 2010 à 09:18 a dit…

Très émouvant, très joli... :-))

Anik on 9 juin 2010 à 09:40 a dit…

Chère Evely...
Quel beau texte ! On sent tout l'amour qui vous unit, et toute l'admiration que tu as pour SuperPapa...

@ La Belle
Moi aussi, lors des collique de ma petite Dynamite, c'était PapaRelax qui la prenait au sous-sol pour que je dorme un peu, entre deux allaitements... Il me semble que c'était il y a si longtemps, à peine 4 ans pourtant...

Marie-soleil on 9 juin 2010 à 14:05 a dit…

Ce joli texte pourrait pour nos superpapas a chacune ;) Merci Evely pour ton partage ;)

Mamanbooh on 9 juin 2010 à 19:24 a dit…

C'est une très belle histoire, pleine de sensibilité, de tendresse et d'amour...

C'est l'histoire d'une naissance, celle de PetitClown, mais surtout celle d'une Famille avec un grand "F".

Evely on 9 juin 2010 à 21:31 a dit…

@ La Belle

C'est à croire que la combinaison sous-sol et papa égale bébé calme ;o)

@ Shaton

Merci beaucoup

@ Anik

C'est vrai, je l'admire beaucoup ce coquin qui vole mon coeur à tous les jours

@ Marie-Soleil

Tu as raison, nous avons tous des Superpapas, ils sont géniaux

@ Mamanbooh

La famille avec un grand F. J'aime beaucoup. Ce sont ces deux hommes qui rendent ça possible

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates