Le poids des choix

Publié par Evely le jeudi, novembre 04, 2010
J’ai peur de ne pas être une bonne maman. J’ai peur que les choix que je fais influencent négativement mon P’tit Clown. Si je suis trop sévère, il deviendra un être frustré et castré. Si je suis trop permissive, il deviendra un égocentrique qui ne respecte rien ni personne. Je n’arrive pas à me raisonner.

Quand j’en parle, j’ai peur du jugement des autres. Si j’explique une situation où j’ai puni P’tit Clown, j’ai l’impression que les lettres du mot "marâtre" s’écrivent sur mon front. Je me sens mal de ne pas permettre de chocolat sauf pour les occasions spéciales, de le mettre dans le coin quand il fait une bêtise ou de ne pas toujours jouer avec lui.

D'un autre côté, je me sens trop permissive par moments et je me dis que j’en fais un enfant-roi. Je l’excuse quand il fait des crises dues à la fatigue et je ris quand il fait le bouffon même si ça veut dire mettre de l’eau partout dans la salle de bain. Je le pardonne quand il dessine sur le plancher ou qu'il fait des faces dans la porte-patio. Je souris quand il fait une danse à la place de ranger. Je le saoule de bizous continuellement et je lui achète des jouets et des livres presque chaque fois que je peux me le permettre. J’ai l’impression que je me soumets à ses caprices.

Je dirais que j’ai souvent l’impression d’être la marâtre et ça me fait vraiment de la peine. Je veux être une bonne maman et faire de bons choix. Je veux être à la hauteur et sentir que mes instincts sont bons. Superpapa me dit souvent que je devrais me calmer. Il m'assure que je fais du bon travail, mais j’ai de la misère à le croire. Comment est-ce que ce peut être du bon travail si je me remets toujours en question?

Ma maman me disait dernièrement que lorsque mon frère et moi étions petits, elle nous chicanait parfois. Après coup, elle venait s’excuser d’avoir été aussi sévère. Il paraît que, même toute petite, je lui disais de ne pas s’en faire et que je serais encore plus sévère avec mes enfants qu’elle l’était envers nous.

Bien que l’anecdote soit adorable (car j’imagine la petite Evely tout caractère parler ainsi à sa mère), j’ai l’impression que je disais vrai. Je pense que je suis vraiment dure envers P’tit Clown. Puis, quand je décide de ne pas l’être, j’ai l’impression qu’il fait ce qu’il veut et me marche dessus. En plus, j’ai l’impression que tout vient en phases: une phase P’tit Ange, une phase P’tit Monstre et sa phase continuelle de P’tit Clown (que j’adore!).

J’imagine bien que ce genre de questionnement est normal. Pourtant, chaque fois que je lis un truc au sujet de l’éducation, je lis le contraire quelques jours plus tard. Ça, c'est sans parler des commentaires sur certains forums et blogues. J’essaie de faire confiance à mes instincts maternels, mais je sens souvent le poids du regard des autres. Et le fait est que j’aime tellement P’tit Clown que je ne voudrais pas lui porter préjudice en étant une maman qui fait des mauvais choix.

Parfois, je me dis que ce sont des relents de mon post-partum qui m’assaillent de remises en question. Je m’en veux d'avoir été incapable d’allaiter. Je m’en veux de ne jamais avoir eu de montée de lait et. Si on en croit certaines sources, aussi bien dire que j’ai empoisonné P’tit Clown avec les préparations lactées. Bon, je ne crois pas avoir empoisonné P’tit Clown, mais je sais que ce n’est pas le meilleur du meilleur que je lui ai donné. Alors, j’ai peur qu’en terme d’éducation, je ne lui donne pas le meilleur du meilleur non plus.

Ouf! Si je ne l’ai pas déjà dit, ce n'est vraiment pas évident l’éducation et le poids de nos choix.

13 bouteilles à la mer...:

Maryse on 4 novembre 2010 à 09:40 a dit…

Je suis sure que tu es une bonne mère. Tu écoutes ton instinct, et c'est ce qu'il faut. Fais confiance à Superpapa, il vous voie tout les jours, alors il a surement raison. ;)

Moi, je viens de sevrer mon fils. Il n'a même pas un ans, alors je dois lui donner de la formule pour compenser. L'important, c'est pas de donner le meilleur du meilleur, mais de donner le meilleur de nous même, et je crois que tu le fait aussi, par les bisous, par les jeux, par tous les bons moments que tu passe avec lui.

Oh, et puis, ton questionnement est tout à fait normal, il m'arrive aussi de me demander si je risque d'avoir une mauvaise influence sur mon fils en mangeant des tartines au nutella à côté de lui au déjeuner. Peut-être qu'on devrait commencer par déculpabiliser un peu...

Anik on 4 novembre 2010 à 10:06 a dit…

Chère Evely,
J'ai un ami qui me dit toujours, à la blague (mais pas si certaine qu'il blague tant que cela) que de toute manière, tout est la faute des mères...

En fait, il a raison sur un point. Quoi qu'on fasse, quoi qu'on pense, on ne sera jamais la mère parfaite. Certains de nos agirs pourront influencer négativement nos enfants, mais d'autres aspects développeront chez eux de belles valeurs ou qualités. Rien n'est noir ou blanc. On fait ce qu'on peut.

Il est normal de se questionner (surtout au premier enfant, après, ça se calme, crois-moi). Mais je pense sincèrement qu'en effet, tu devrais suivre ton instinct, ne pas regarder en arrière si tu prétends avoir été trop sévère, et juste tenter d'être toi-même, avec tes forces et tes faiblesses. On sent que tu adores P'tit Clown, c'est déjà un gros point.

Tu sais, moi aussi je me sentais «poche» comme mère hier... (et ça m'arrive souvent quand je pogne les nerfs). Je tente de m'améliorer, pas toujours facile. C'est un travail constant, mais je suis convaincue qu'on s'améliore en vieillissant... C'est tout une chance, parce que je vais avoir 35 ans demain! ;-) Nouvelle Anik version améliorée ! hihi!

La Mère Michèle on 4 novembre 2010 à 10:14 a dit…

Ah la culpabilité maternelle, elle a la couenne dure..... !

C'est indécrotable, je crois.
C'est p-e même cette culpabilité qui amène les remises en questions qui sont autant d'adaptations aux étapes d'évolutions et aux besoins de l'enfant. Donc un certain mal nécessaire.

Moi je dis qu'il faut se faire confiance, et être un peu plus indulgentes envers nous-mêmes.

Isabelle on 4 novembre 2010 à 15:30 a dit…

Pourquoi dans un métier il est plus facile d'avoir confiance en ses capacités que dans notre rôle de mère ? 4 années d'université ??

Élever nos enfants, c'est toute la partie des sourires, des câlins, mais c'est aussi les retraits, les punitions... et je pense que la plupart d'entre nous ont toute la compétence pour bien accomplir ce rôle.

Caro l'ergo on 4 novembre 2010 à 18:00 a dit…

J'adore entendre ces déboires et ces paradoxes sur la mère parfaite. La perception, notre propre perception de ce qu'est une mère parfaite est notre plus grand problème... Personnellement, je croyais être parfaite, jusqu'à ce que deux comiques écrivent un livre sur ma façon de fonctionner au quotidien et ils l'ont intitulé : Imparfaite et alors ? Je suis tombé de haut, crois-moi! ;)

Anik on 4 novembre 2010 à 18:19 a dit…

@ Caro
Ha! Ha!

Dans la forêt des enfants-roi on 4 novembre 2010 à 20:34 a dit…

J'ai toujours pensés que pour être une bonne mère, il fallait simplement faire de notre mieux, en écoutant et respectant notre enfant. Je suis une grande fan de livre sur l'éducation, mais finalement, ça ne change pas tant ma façon d'être au quotidien ;) Aller, une grande respiration et on se concentre sur l'essentiel, le plaisir qu'on a à être avec nos enfants! :)

gilcat on 4 novembre 2010 à 20:42 a dit…

D'avoir l'humilité de se remettre en question,c'est déjà une bonne façon de répondre à ce doute constant.Ma mère aussi me dit aujourd'hui qu'elle se questionnait constament sur la bonne attitude parentale à adopter...Il faut croire que ça fait partie du rôle de parent.Je ne voudrais pas brouiller davantage tes pistes mais je suis totalement emballée par l'approche de Brigitte Racine qui a présenté une conférence récemment à notre école primaire;la discipline un jeu d'enfant.Elle met l'emphase avec des moyens concrets sur comment donner le goût à nos enfants de faire équipe avec nous afin que notre autorité ait plus d'impact.Nous passons de bien plus agréables moments à la maison depuis...Je ne reçois aucun bénéfice pour la pub!Mais j'aime partager mes coups de coeur...

Evely on 4 novembre 2010 à 20:57 a dit…

@ Maryse
Tu as bien raison c'est de donner le meilleur de nous-même et ça je croix vraiment que je le fais

@ Anik
Ah ces mères !!! J'en ai une qui a aussi le dos larges pour tous mes problèmes, mais elle ne doit pas être si pire, parce que c'est elle que j'appelle quand ça va mal. Dis la nouvelle version améliorée d'Anik va garder son bon goût que l'on aime tant, n'est-ce pas ? ;o)


@La Mère michèle
C'est vrai que c'est un mal nécessaire et probablement que je tire même des leçons de tout ce questionnement... mais on ne le dira pas tout de suite.

@Isabelle
Il y a quelque chose de très vrai dans ce que tu dis. 4 ans d'université nous prépare, mais maintenant que les familles sont plus petites, on n'éduque plus nos frères et soeurs pour aider nos mères, donc on a pas nos années d'université maternelle.

@Caro l'ergo
À qui le dis-tu, ces deux petites comiques m'ont recruté dans leur rang moi aussi. Je porte fièrement mon imperfection, même quand elle me fait questionné sur mes compétences.

@ Dans la forêt des enfants-roi
Tu as bien raison. Dieu sait qu'on en a du plaisir avec ces petits coquins

@gilcat
Merci de partager ton coup de coeur. Je l'apprécie

Padou on 5 novembre 2010 à 08:01 a dit…

Chère Evy, je lis tous tes billets mais je réponds rarement...pourquoi? Parce que d'une certaine façon, parce que je n'ai pas d'enfants, il semble que les gens pensent que je n'ai pas d'opinion ou que la mienne ne vaudrait pas grand chose "elle ne sait pas, elle n'en a pas elle". Je me permets de répondre à celui-ci également parce que nous en avons parlé mercredi et parce que tu touches un sujet beaucoup plus vaste, celui d'une société actuelle qui impose de tels standards de perfection à tous les niveaux, que nous en perdons notre latin, et notre santé. Il n'y a jamais eu tant de maux reliés au stress, à l'angoisse et à la performance. Parfaite blonde, parfaite maîtresse, corps parfait, valeurs parfaites, parfaite amie, parfaite professionnelle, parfaite mère, parfaite femme. Ouf, c'est pas parfait ça ;o)Je pense (humblement) que si le rôle de mère est si difficile, c'est avant tout à cause de notre réalisation de son impact sur un autre être humain. Pas de guide d'utilisateur, juste des instincts, des petites voix intérieures et le gros bon sens, notre gros bon sens qui diffère tant d'une personne à l'autre. Alors si on prenait une grande respiration et qu'on se disait que rien n'est parfait? De toute façon, peu importe ce que tu feras, ton p'tit clown deviendra son propre homme avec ses propres imperfections...est-ce si dramatique? Non, c'est être humain ;o) xxx

Evely on 5 novembre 2010 à 20:54 a dit…

@ Padou
Tu as entièrement raison. Je ne voudrais jamais avoir un enfant parfait, j'aime le fait qu'il est juste lui-même. Un peu de Superpapa, un peu de moi et beaucoup de lui-même. Merci Padou, tu es une amie géniale autant pour moi que pour P'tit Clown

Belle coccinelle on 5 novembre 2010 à 20:54 a dit…

Wow Evely! On dirait que tu es dans ma tête!!! C'est fou comme on se ressemble. Tu sais, j'ai quatre enfants, et je me pose encore toutes ses questions. Chaque jour, je me remets en question. Effectivement, je crois que c'est normal mais il faut essayer de ne pas trop s'y attarder et se faire confiance, c'est le plus important. On aime nos enfants, on fait de notre mieux.

Je crois que Padou est ton amie. Je comprends pourquoi. Son commentaire est superbe. Écoute-la bien!

Evely on 5 novembre 2010 à 22:22 a dit…

@Belle coccinelle
Même à quatre enfants on se questionne encore... ouf. Je vais en effet suivre les conseils de Padou et de vous toutes. C'est tout de même réconfortant de savoir que je ne suis pas seule et que je peux en parler sans gêne

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates