Un chausson avec ça? Les trucs de Geneviève O'Gleman pour les desserts

Publié par Julie le mardi, mars 22, 2011
Pour le Mois de la nutrition, la nutritionniste et auteure Geneviève O'Gleman partage ses astuces aux lectrices de La mère est calme. Maintenant que vous savez tout sur les petits déjeuners et les collations vous vous voulez en savoir davantage sur les desserts? Gourmandes que vous êtes!

===

Julie, repentante - Geneviève, je suis drôlement contente que tu sois de retour. J'ai une rage de sucre en ce moment et je n'ai qu'une seule envie: me cacher derrière les portes d'armoires pour manger du chocolat ou du dulce de leche...

Geneviève, souriant mais sourcillant - Alors, j'imagine que tu aimerais avoir des trucs pour les desserts?

Julie - Oui! Et vite! Dis-moi, est-ce qu’il y a toujours du dessert chez toi ?

Geneviève - Oui, il y en toujours… mais j’attends qu’on m’en demande avant d’en offrir. C’est rare, mais ça arrive de temps en temps que ma fille ne se soit pas gardé « de petite place » pour un dessert. Et c’est correct comme ça. Le dessert, c’est un petit plaisir pour terminer le repas sur une note sucrée, mais ce n’est pas essentiel.

Julie, pensant à GrandeSoeur qui ne passe jamais par-dessus cette petite note sucrée - Quelles sortes de desserts as-tu chez toi ?

Geneviève - Ça dépend des soirs… Il peut aussi bien y avoir du gâteau qu’une belle salade de fruits frais. Je ne mets pas les gâteaux et autres desserts sucrés dans une classe à part. Ils ne sont ni interdits, ni valorisés. La variété devrait primer. Je réponds souvent à ma fille : « Tu as déjà choisi de la crème glacée cette semaine, choisis autre chose ce soir. » ou bien « Tu as choisi un bonbon hier, c’est au tour du fruit ce soir. ». Elle est habituée ainsi et comprends le principe.

Julie - De mon côté, quand je nomme "yogourt", "fruit" ou "fromage" comme desserts disponibles au menu, on me répond souvent "quoi d'autre?" J’ai l’impression que mes enfants choisiraient toujours le dessert sucré !

Geneviève, hochant - C’est sûr que s’il y a plusieurs choix de desserts sucrés disponibles en tout temps, c’est difficile à contrôler. Par exemple, s’il y a plusieurs sortes de biscuits dans le garde-manger, tes enfants seront tentés d’en demander plus souvent. Chez moi, lorsque la boîte de biscuits est vide, je ne me sens pas obligée d’en racheter sur-le-champ. Pourquoi ne pas attendre une semaine ou deux? Même chose pour la crème glacée, j’en achète de temps en temps, mais pas systématiquement.

Julie, ajoutant, pour le bénéfice de ses lectrices qu'elle n'est pourtant pas portée sur le biscuit - As-tu des idées de desserts santé qui peuvent rivaliser avec le gâteau ?

Geneviève - Il y a toujours une grande variété de fruits frais dans le tiroir du frigo. Je prépare souvent des salades de fruits, des trempettes, des smoothies ou des barres de fruits glacées. Un « bar à smoothie » c’est une façon tripante de marquer la fin du repas. Les enfants choisissent eux-mêmes leurs fruits surgelés dans le congélateur. Un peu de lait, un peu de yogourt aux fruits. On mixe et on déguste. Et dans Bonne bouffe en famille, il y a plein de desserts à la fois santé et gourmands… ce sont mes petites ruses à moi ! As-tu essayé les biscuits zébrés, le brownies et les sandwichs glacés ?

Julie - Non, pas encore! Mais sache que toutes tes recettes de muffins et de barres tendres font fureur ici, tant dans la boîte à lunch qu'au moment du dessert!

Geneviève - Tant mieux!

Julie - Je connais des mamans qui rencontrent des problèmes de taille. Prenons le cas, hypothétique bien sûr, d'un bambin de deux ans qui dit "ai fffffaiiim" pendant la préparation du repas. Une fois servi, il regarde son bol et le repousse en disant "pas tou'd'suite". Il n'en prend pas une seule bouchée, mais revient au galop pour le dessert. Que devrais-je faire si, malheureusement, ça m'arrivait?

Geneviève - Le dessert ne devrait pas dépendre de ce que ton enfant a mangé, ou n’a pas mangé, du plat principal...

Julie, faisant un clin d'oeil - Je te répète que ce n'est pas le mien qui fait ça...

Geneviève - Je sais bien... Mais supposons que ton terrible deux le faisait, dis-toi que tout le monde devrait avoir droit à un dessert, mais qu'il ne devrait pas être plus gros que le plat principal. On ne devrait pas compenser avec un plus gros dessert parce que notre enfant n’a rien mangé et qu’on le prend en pitié. Supposons que Frérot t'ait cassé les oreilles pendant le repas en disant qu’il n’avait pas faim, il n’est pas logique qu’il ait « de la place » pour manger un énorme dessert! Offre-lui une petite portion, de la taille d’une balle de golf, pour contenter sa dent sucrée. S’il en redemande et te disant qu’il a encore faim, offre-lui de nouveau le plat principal qu’il n’a pas voulu manger et surveille sa réaction. Ça marche à tout coup ! Il comprendra que ce n’est pas très logique son affaire.

Julie, craignant une protestation, mais se promettant d'essayer - Et maintenant, la question qui cause bien des frictions entre monsieur et madame: devrait-on priver un enfant de dessert à l'occasion?

Geneviève - Je préfère banaliser le dessert plutôt que de le mettre sur un piédestal. En l’interdisant, je ne fais qu’intensifier le désir de ma fille. Il ne faut pas que les légumes soient une punition ou un passage obligé pour accéder au dessert. Chez moi, on attend que tout le monde ait terminé le plat principal avant d’évoquer le dessert. Si ma fille demande ce qu’il y a pour le dessert avant que le repas ne soit terminé, je lui réponds simplement qu’on parlera du dessert lorsque tout le monde sera rendu au dessert! Chaque chose en son temps. Par contre, on reste tous à table tant que tous les membres de la famille n’ont pas terminé. Souvent, le simple fait d’attendre à table sans rien faire « ravive » l’intérêt pour le repas principal. Comme par magie !

===

Pour courir la chance de gagner un exemplaire dédicacé de Bonne bouffe en famille, dites-nous quels sont vos trucs pour créer un climat agréable à table!

Pour consulter le site de Geneviève O'Gleman et en savoir plus sur ses livres (et mettre en pratique le conseil de la semaine)
Pour avoir des détails sur son nouveau documentaire L'assiette démystifiée
Pour consulter son blogue

Crédits photo: © Bonne bouffe en famille

6 bouteilles à la mer...:

Caro l'ergo on 22 mars 2011 à 06:35 a dit…

Le repas du soir, est le seul que nous pouvons prendre en famille. On s'installe toujours à la cuisine et tout le monde participe à la préparation du repas. Les enfants mettent la table, maman (ou papa) prépare le repas et les assiettes. Papa (ou maman si papa a fait le repas) fait la vaisselle... Lorsque chacun s'implique, le repas est plus agréable et les enfants mangent mieux!

valerie on 22 mars 2011 à 09:11 a dit…

petit truc pour les "terrible 2" qui ne veulent pas manger beaucoup du repas principal: essayer d'inviter un ourson en peluche afamé à prendre le repas avec nous qui a droit à une bouché après chaque bouché de votre bambin...chez nous¸ça marche à tout coup! Et papa et maman sont très drôle avec leur petite voix dans le rôle de l'ourson qui dit "J'ai faim! j'ai faim!....mmm c'est bon!"

Catellina on 22 mars 2011 à 11:23 a dit…

Pour nous, c'était important de manger tous ensemble malgré le fait que mon ti-coco soit jeune. Nous éteignons la télé, nous nous assoyons tous autour de la table, nous mangeons tous la même chose. Les assiettes rigolottes, les verres colorés et les ustenciles en forme d'animaux rendent les repas convivials et agréables. On met de la couleur dans l'assiette, on ajoute des trempettes santé et des bons fruits coupés pour le dessert pour tout le monde! Mon garçon adore les fruits! hi! hi!

vanessa a dit…

Pour rendre les repas plus agréable avec notre petit bonhomme, on prépare le souper en écoutant de la musique. On chante (on fausse surtout)et des fois on danse. Lorsqu'il est temps de passer à table, on s'est tellement bien amusé que le souper se passe généralement sans heurt :)

La Belle on 22 mars 2011 à 21:25 a dit…

Tous les repas sont à la table tout ensemble (si possible), sans télévision afin de pouvoir se raconter nos journées, ou tout simplement jaser. C'est un moment que je privilégie pour que la famille passe du temps de qualité.

Julie on 23 mars 2011 à 07:43 a dit…

@Caro
Wow, c'est bien organisé chez vous!

@Valérie
J'imagine très bien la scène... je l'ai déjà fait moi-même. Ma prestation était vraiment époustouflante ;-)

@Catellina
Manger tous la même chose... un grand souhait pour moi! Mais nous progressons!

@Vanessa
La musique? Jamais pensé!

@La Belle
Pas toujours facile de tous manger ensemble et de placoter. À 5 autour de la table, il y en a toujours un debout! On va y arriver! :-D

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates