Mercredis littéraires : Rêves d’enfants, rêve de grands ?

Publié par Anik le mercredi, avril 27, 2011

Mon bébé, déjà captivée par la lecture,
a grandi et adore toujours les livres !
 Avez-vous parfois l’impression de ne pas savoir quelle est votre mission dans la vie ? D’avoir l’impression d’être passée à côté du sens réel de votre vie ? De ne pas exploiter vos réels talents ou passions ? Bref, d’avoir fait des choix qui ne sont, à toute fin pratique, pas conformes à votre véritable moi ?

J’ai longtemps eu cette impression, lorsque j’enseignais aux petits. Je le faisais correctement, mais une petite voix me disait que je n’étais pas à ma place. Pourquoi étais-je devenue enseignante ? Je dirais que ce fut un choix rationnel. Un métier varié, de bonnes conditions, de la place pour la créativité, des contacts humains. Voilà qui semblait pouvoir me convenir.

Or, si je m’étais écoutée, je serais devenue sexologue. Mais j’avais peur du jugement des autres quant à ce métier disons, pas très traditionnel. Et j’ai eu peur de l’échec, puisqu’il me fallait faire la maîtrise pour exercer cette carrière. Or, la croissance personnelle, pouvoir aider les gens, surtout dans le domaine du couple et de la sexualité, cela me passionnait réellement. Ce n’est pas pour rien que déjà adolescente, je formais des couples dans mon entourage (avec un taux de réussite, ma foi, assez élevé).

Cependant, j’ai toujours eu une autre passion en parallèle : écrire. Ainsi donc, dès mon adolescence, je savais ce que je voulais faire : aider les autres adultes et écrire. Toute petite, j’écrivais toujours. Des romans, un journal intime… Je rêvais de devenir romancière, mais en vieillissant, je me disais que c’était plutôt impossible. Rares sont ceux qui réussissent dans ce domaine. Et hop, le rationnel m’empêchait de me diriger vers mes rêves…

Aujourd’hui, à 35 ans, pourtant, ma vie a pris un tournant et j’ai décidé de les vivre, ces rêves : j’ai publié un livre, je m’amuse à bloguer, la rédaction de mes deux prochains livres avance à bon train et j’entame une carrière de coach de vie dans laquelle je pourrai aider des gens et des couples en mettant à profit ma passion pour la croissance personnelle. J’ai réalisé, en enseignant au collégial, que c’est avec les adultes que j’aime davantage intervenir, que je peux leur enseigner en groupe ou individuellement, en coaching.

Bref, j’écoute aujourd’hui ce que ma petite voix d’enfant et d’adolescente savait déjà, mais que j’ai refusé d’écouter.

Christine Michaud, dans son livre « C’est beau la vie », propose d’observer des photos de vous quand vous aviez 5 ans. Qu’est-ce que vous comprenez de ces photos ? Qu’y voyez-vous ? Peut-être verrez-vous vos passions transparaître devant vous. Pour sa part, Christine, qui est devenue critique littéraire dans la trentaine, possède une photo d’elle lisant à côté d’une télévision fermée. Révélateur, non ?

Parfois, je me demande si mes trois filles ne seront pas écrivaines. Ma plus vieille me dit qu’elle veut écrire et illustrer des mangas (avant, elle disait simplement qu’elle voulait être une artiste)… Ma fille de 5 ans me dit qu’elle veut être écrivaine. Et ma petite dernière passe son temps à lire et à inventer des histoires. Telle mère, telles filles ? Jamais je ne mettrai en doute leurs rêves, aussi fous qu’ils soient.

Et vous, que vouliez-vous faire à 5 ans, à 10 ans ou à 13 ans ? Quels sont les rêves que vos enfants vous partagent quant à leur passion et objectifs futurs ? Ce qui est merveilleux avec les jeunes, c’est qu’ils ne se laissent pas censurer par la raison. Et ils ont bien raison, justement !

J’ai hâte de lire vos commentaires. N’oubliez pas qu’en commentant lors des mercredis littéraires, vous risquez actuellement de remporter votre exemplaire de l’excellent livre de Christine Michaud, C’est beau la vie. Vivre heureux dans le courant de la grâce. Le tirage aura lieu dans deux semaines parmi tous les blogueurs qui auront commenté l'un ou l'autre des quatre premiers mercredis littéraires... Mais plus vous commentez, plus vous augmentez vos chances de gagner!

Crédit photo : © Anik Routhier

6 bouteilles à la mer...:

Caro l'ergo on 27 avril 2011 à 06:32 a dit…

Jeune, je voulais être dessinatrice de mode... ouin, je suis passée pas mal à côté de la trace!!!

Aujourd'hui, ma passion pour le dessin a disparu... Toutefois, je suis pleinement satisfaite de mon choix de carrière, et ce, après 12 ans de métier!

Edith a dit…

J'ai beau chercher, je ne trouve rien d'autre que le goût d'enseigner. Je faisais des petits cahiers pour les poupées... J'ai pris la peine de regarder les photos et rien ne m'a inspiré. Pourquoi celles de 5 ans au juste???

Maryse on 27 avril 2011 à 21:05 a dit…

Je n'ai pas mes photos de 5 ans, c'est mon père qui les a gardées, mais juste comme ça en pensant, je ne trouve rien. Enfant je vivais plutôt dans le présent, et adolescente je craignais le future, c'est la raison qui embarquais et je ne savais pas ce que je voulais.

seb haton on 28 avril 2011 à 05:56 a dit…

Finalement, tu es destinée à écrire des manuels de sexologie.
s.h.

Anik on 28 avril 2011 à 11:10 a dit…

@ Caro
Tu dessineras une collection de vêtements pour le vélo un jour, peut-être...

@ Edith
Bon, alors tu as réussi ton rêve. Alors, plus besoin de te réorienter... ;-)

@ Maryse
Et maintenant, écoutes-tu encore ta raison ?

@ Seb
Bon, alors ce sera mon prochain livre!

La Belle on 28 avril 2011 à 23:34 a dit…

J'pense que je voulais faire des dessins et bricolages! Ça résume bien pourquoi j'adore bricoler, faire mon journal créatif et du scrapbooking!

J'me dis que malgré ma carrière, mon passe-temps est ce que j'adore!

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates