Êtes-vous une éternelle insatisfaite ?

Publié par Anik le mercredi, septembre 28, 2011
La notion d’équilibre me parle beaucoup ces temps-ci. Demeurer en équilibre s’avère certes tout un exploit, mais cela dépend de ce sur quoi on se concentre, ce sur quoi on marche… Je réalise que pour avancer dans la vie, il faut certes avoir un ou des objectifs. Or, l’insatisfaction chronique s’avère un élément qui nuit grandement à l’équilibre. Comment peut-on avoir envie d’avancer quand tout ce qui nous arrive, tout ce que l’on a, tout ce que l’on est… ce n’est jamais assez ? Comment se sentir en équilibre dans un tel contexte ?

C’est en lisant le livre « L’équilibriste », d’Éric Hubler et Philip Blanc que j’ai pris conscience de cette notion. Certes, au plan matériel, je suis maintenant très satisfaite de ma vie. Je n’ai pas besoin de plus, de mieux… Cela ne veut pas dire que je n’apprécierais pas de plus beaux meubles, une plus belle garde-robe ou une maison plus « class »… Cependant, je suis satisfaite de ce que j’ai. Lorsque je pose un regard sur mes possessions, je suis comblée.

Or, c’est au plan personnel que je m’aperçois que j’ai tendance à l’insatisfaction. Je voudrais être moins prompte à réagir quand mes filles font des choses qui me tapent sur les nerfs. Je voudrais me faire plus confiance et m’estimer davantage pour mieux vivre ma relation de couple sans jamais craindre que mon amoureux me reproche mon comportement. En quelque sorte, j’ai cette tendance à mettre l’accent sur ce qui ne va pas dans mes relations plutôt que sur tous les merveilleux aspects de ces relations. Ma révélation des derniers jours sur le fait que je suis une mère (ni bonne, ni mauvaise) et une amoureuse (ni bonne, ni mauvaise) avec des qualités et des défauts, en relation avec des gens qui ont, eux aussi, des qualités et des défauts, m’aide à devenir plus satisfaite de mon « être », telle que je suis. Car l’insatisfaction chronique, c’est aussi à ce plan, je le réalise. Il me semble que l’équilibre sera beaucoup plus intéressant quand je m’appliquerai à accepter mon être avec satisfaction.

J’ai l’habitude de faire mon journal de la gratitude, quelques soirs par semaine. Je crois que je devrais me consacrer à dire merci pour ce que je suis pour quelque temps… Histoire d’être satisfaite de celle que je suis, de m’estimer davantage et de m’accepter telle que je suis… Mais surtout, histoire d’être plus sensible à mes points forts, et non le contraire. Parce que pour être satisfait, c’est ce qu’il faut faire : regarder ce que l’on a, et non ce que l’on pourrait avoir (sans s’empêcher d’être ouvert à l’amélioration).

Et vous, votre degré de satisfaction, personnel ou matériel, il ressemble à quoi ? Commentez ce billet et courez la chance de remporter votre exemplaire de « L’équilibriste », d’Éric Hubler et Philip Blanc, publié aux éditions Un monde différent.

Crédit photo : © jwannie

4 bouteilles à la mer...:

Caro l'ergo on 28 septembre 2011 à 06:54 a dit…

Je suis une personne qui apprécie avant tout, tout ce qu'elle a et ce qu'elle est. J'ai souvent dit que j'avais tout ce que je voulais dans la vie : une famille disponible, des enfants adorables, un chum aimant, un emploi stimulant... Je n'ai pas à me plaindre. Je suis une fille chanceuse ? Probablement pas, je crois que tout est dans la façon de voir la vie et d'organiser son bonheur.

Capara on 28 septembre 2011 à 08:52 a dit…

Oh que oui, je suis une éternelle insatisfaite et c'est très fatiguant!!

Entendu à la télé dernièrement:
«Il ne s'agit pas toujours d'acquérir quelque chose de nouveau mais plutôt de reconnaître ce qu'on possède déjà.» - Peter Ishkans (Peter Parfait)

Je l'avais pris en note car je me disais que c'était un beau défi.

fannyetcoco on 28 septembre 2011 à 13:57 a dit…

Hummmm bonne réflexion celle là!
Je trouve difficile de dire dans quel camp je me situe...
Je pense qu'au quotidien je suis un peu trop insatisfaite, mais quand je me pose et réfléchie un peu je me trouve chanceuse et amplement satisfaite. Je suis toujours en train de me donner de nouveau défi et je ne suis satisfaite que lorsqu'ils sont réussis. Je devrais plus apprécier au quotidien je coirs... Bonne piste à travailler....

Marie-Claude on 29 septembre 2011 à 11:33 a dit…

Belle réflexion qui tombe à point ce matin. Je crois réussir à être satisfaite et des fois je suis totalement insatisfaite. Mon niveau d'énergie psychologique et physique affectent beaucoup cet équilibre. Maintenant le défi est de limiter les moments d'insatisfaction... le travail d'une vie!

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates