La cigale et la fourmi

Publié par Evely le mercredi, août 11, 2010

Il était une fois, une fourmi qui aimait préparer ses vacances. Par exemple, cet été elle souhaitait passer son congé dans le plus beau coin de pays, la ville de Québec... mais aussi quelques jours dans la presque aussi jolie ville de Montréal ;o). Elle alla donc visiter différents sites Internet et répertoria toutes les activités à l'horaire pendant ses trois semaines estivales. Elle en fit un livret en excluant tout ce qui ne plairait pas à sa famille.

La fourmi était réputée pour son organisation. Il y a quelques années, quand elle fit le tour du lac St-Jean avec Superpapa… - euh je veux dire avec la cigale et les potes français - elle avait conçu le même genre de livret. En plus, elle avait fait venir le guide touristique des bleuets. Le dimanche, elle aime faire une liste des repas de la semaine. Il y a aussi toujours un calendrier sur lequel elle gribouille les rendez-vous et invitations que la famille reçoit.

Parfois (parfois), elle est un peu excessive. Elle organise l’inorganisable. Ou encore, elle planifie beaucoup trop d'avance. Tout le monde lui dit de se calmer le pompon. Elle a même tendance à faire des sections dans son garde-manger et à avoir des départements dans sa garde-robe (qui est pourtant petite). La fourmi aime tellement l’ordre qu’elle en a fait son métier et elle avoue que quand la maison est à l’envers, elle n’arrive pas à avoir les idées claires. Elle admet qu’elle en fait un peu trop, mais bon elle n’aime pas se chercher et elle aime avoir l’impression que tout est propre.

La cigale ne voit pas les choses de la même manière. La cigale trouve que, pendant les vacances, la spontanéité est de mise. Quand elle était allée au lac St-Jean avec Evely - euh, je veux dire avec la fourmi et les potes français - elle avait pris le livret de la fourmi et l’avait lancé par la fenêtre. (La fourmi lui a fait la tête pendant une bonne heure). La cigale se lève aussi paresseusement pendant ses vacances et décide sur le moment quelles activités elle veut faire. Elle regarde tranquillement les nouvelles sur le baladeur numérique qui traine sur la table depuis des semaines. La cigale n’aime pas le cadre rigide de la planification. Elle préfère le moment présent. C’est d’ailleurs tout à son honneur, car elle arrive à décrocher pendant ses vacances, chose que la fourmi arrive moins bien à faire. La cigale sait en gros ce qu’elle veut faire pendant ses trois semaines, mais ne s’impose rien et si elle n’a pas le temps de tout faire, ce ne sera pas plus grave que ça.

Notre amie la fourmi a de la misère à voir les choses comme notre amie la cigale. Elle voudrait que chaque seconde de ces semaines soit utilisée à son maximum. La cigale ne comprend pas pourquoi la fourmi s’en impose autant. Elle serait plus heureuse à simplement en profiter. Après tout, les vacances sont synonymes de congé et de repos.

En fait, l’idéal se situe entre les deux. La fourmi propose les activités et la cigale décide sur le moment ce qui serait plaisant à faire. Cette cohabitation des deux styles a permis jusqu’à maintenant de belles vacances au fil des ans et ce, dans plusieurs régions du Québec, et même en Suisse où fourmillait la famille de notre fourmi!

Comme le dicton le dit, la pomme ne tombe jamais loin du pommier. La cigale depuis ce voyage comprend un peu mieux les penchants de la fourmi, mais n’en déroge pas moins de profiter du moment présent… elle a bien raison.

Crédits photo: Licence CC ~ Pil ~

6 bouteilles à la mer...:

Maryse on 11 août 2010 à 08:27 a dit…

Hihi, chez nous aussi ça ressemble un peu à ça, mais comme presque tous nos amies sont des fourmis. La cigale se retrouve parfois seule à force de refuser la planification. Heureusement, la cigale étant de nature solitaire ici, elle ne s'en plaint pas.

Maman à bord on 11 août 2010 à 10:04 a dit…

Hihi! Moi aussi j'adore planifier des voyages. J'aime trouver tout plein d'activités que l'on pourrait faire... mais une fois en voyage, mon côté cigale ressort et je suis la première à vouloir lancer les petites feuilles que j'ai moi-même préparées et à préférer vivre des vacances selon l'inspiration du moment. Les deux aspects (cigale et fourmi) vivent en moi!:)

Valérie on 11 août 2010 à 13:03 a dit…

Je suis plutôt du genre cigale, pour les vacances... Mais, ça se confirme chaque fois, un zeste de fourmi me ferait du bien! ;)

Mamanbooh on 11 août 2010 à 17:37 a dit…

Tu résumes très bien une situation que je connais...

Et, que ferait la cigale sans la fourmi et vice-versa!?!

"La pomme ne tombe jamais loin" et, les contraires s'attirent!

La Mère Michèle on 11 août 2010 à 21:58 a dit…

Bonnes vacances!!!!

Evely on 12 août 2010 à 10:28 a dit…

Bonjour les fourmis et les cigales. Je vois que je ne suis pas seule... fiou !!!

Les vacances se sont passées à merveille, en fait le côté cigale a été exploité à un maximum, car on a eu des petits problèmes de santé et des retard dans nos plans. Cependant, je dois dire qu'à quelques activités près on a tout fait ce qu'on voulait, mais surtout on a passé un maximum de temps avec frèrot grano, belle-soeur moka et mon filleul et ma nièce qui étaient en visite au pays.

En bout de ligne ça été des vacances de cigale avec des clin d'oeil de fourmi. Du genre - tient tant qu'à se promener nonchalement dans le Petit Champlain, on pourrait faire un petit détour pour voir le moulin à images qui commence dans 15 minutes. Quelle hasard !!! ;o)

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates