Le ménage du printemps

Publié par Evely le jeudi, mai 05, 2011
C’est le printemps !!! Finalement. Je l’attendais avec fébrilité.

Mais voilà, pour bien commencer la saison, une chose s’impose. Une corvée, j’en conviens, mais une chose qui permet de vraiment prendre son envol dans l’esprit de légèreté et de vivacité qui s’installe doucement. J’ai nommé, le ménage du printemps.
J’adore le ménage du printemps. Bon ce n’est pas vrai, je déteste faire le ménage du printemps, mais j’adore épurer ma maison de tout ce que l’hiver accumule. J’adore la sensation de félicité quand le ménage du printemps est fini et que tout respire la fraîcheur de la saison.

Vider les garde-robes du linge laineux que l’on ne met plus. Ouvrir et laver fenêtres ainsi que rideaux qui nous cachaient de la lumière renaissante. Ranger les pelles et sortir les râteaux pour masser le terrain crispé. Bouger les meubles et enlever la poussière qui s’est endormie à l’abri de l’aspirateur. Finaliser des petits détails de rénovation qui attendent depuis l’automne, comme un exfoliant que l’on applique pour lisser la peau tendue par le temps. Sortir le mobilier de patio et surtout le BBQ sans oublier les robes et jupes aux tissus délicats et légers et les souliers, des milliers de souliers qui donnent des ampoules, mais qui sont juste trop trognons pour dépérir dans le fond d’une penderie.

J’ai souvent dit que quand je fais du ménage dans ma maison, j’ai l’impression que j’en fais dans ma tête aussi. Comme si l’un et l’autre sont liés. Il me semble que si j’ouvre les fenêtres pour changer l’air de la maison, je me sens plus libre et je respire mieux. Avec les vieilles toiles d’araignées qui disparaissent sous mon plumeau, j’ai l’impression que mes idées noires me quittent pour que je profite pleinement de ce beau temps qui s’installe.

Mes amis rient souvent du fait que je fais souvent le ménage et que je n’aime pas quand ça traine dans la maison, mais ce qu’ils ne voient pas, c’est le bien que ça me fait quand tout est en ordre. Ça me calme, ça me permet de relaxer, ça me permet d’être moi et d’être bien.

Je ne vous mentirai pas, j’aimerais avoir une femme de ménage qui s’occupe de tout nettoyer, sauf qu’en même temps, je me dis qu’en le faisant moi-même, je fais plus que du ménage, je fais une thérapie d’épurement. Le ménage du printemps, c’est un mal nécessaire qui fait fichtrement du bien une fois que c’est fait. Un peu comme un retour sur soi qui est plus que dû, torture dans son processus, mais qui nous libère d’un trop-plein.

Crédits photo : © Vanou

3 bouteilles à la mer...:

Maryse on 5 mai 2011 à 15:05 a dit…

C'est encourageant ton billet, ici aussi on serait dû pour un ménage de printemps.

valerie on 12 mai 2011 à 00:35 a dit…

Merci pour ce billet! On dirait que j'avais totalement oublié le grand ménage du printemps cette année...Tu viens de me donner envie de le faire, je partage ton sentiment d'épuration quand je fais du ménage, c'est vrai que ça fait tellement du bien quand la maison est toute propre et à l'ordre, surtout avant l'été! Je vais m'y mettre dès la fin de la semaine!

Anonyme a dit…

yes, c'est la vérité, je viens de faire du ménage et cela m'a évité une heure de conversation débridée avec ma psychiatre !

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates