Les potins du dimanche - Trio en deuil

Publié par Julie le dimanche, juillet 24, 2011
Avant Frérot, il y avait PetiteSoeur. Et avant elle, il y avait GrandeSoeur. Et juste avant notre aînée, il y avait Inès. ---

Inès était notre premier bébé à PapaZen et moi. Plus foncée que nos trois enfants, elle était aussi la plus chevelue. C'était aussi la plus têtue. Pourtant, elle était douce et fidèle. ---

Je parle à l'imparfait parce que vendredi matin, PapaZen et moi avons dû apprendre aux mousses qu'Inès ne s'était pas réveillée. Et c'était une demi-vérité, car nous savions déjà qu'elle ne s'était pas couchée la veille, comme elle l'avait fait tous les soirs depuis 9 ans. Nous-mêmes avons pris quelques heures pour se faire à l'idée.

Le choc a été immédiat pour PetiteSoeur, mais elle s'est aussitôt empressée de s'emparer de son crayon brun pour faire un dessin à feu sa copine. Sur l'oreiller, elle m'a confié qu'elle n'était pas certaine de le terminer parce que sa chienne ne pourra jamais le voir...

Quant à GrandeSoeur, mon petit doigt me disait qu'elle vivrait son émotion en différé. J'avais raison, alors que j'entamais ce billet, je l'ai entendue renifler dans sa chambre. Quand je me suis blottie avec elle sous les couvertures, elle a pleuré bruyamment sans pouvoir s'arrêter. De sa chambre, Frérot s'est inquiété "Qu'é qui a, GrandeSoeur? Qu'é qui a?".

Mon amie Martine m'a suggéré une phrase magique: Inès est devenue une étoile qu'ils pourront saluer tous les soirs. Ça leur a plu, même si je surprends des larmes et des câlins sincères à leurs toutous à tout moment de la journée.

Avez-vous déjà perdu un animal? Quels ont été les phrases ou les gestes rituels qui ont fait du bien à vos enfants?
===

Tout le monde en parle...

Bizz est romantique
Ôde à l'homme de ma vie

Le feuilleton de Prune continue
Ta mère en tongs... part 3

Claudia tient une belle idée "brico-jardin"
Marqueurs pour le potager

Marie-Julie est contagieuse
Aujourd'hui, j'ai 42 ans, toutes mes dents et je m'assume!

Daisy propose la touche pause
Comment combattre la fatigue?

Après tant d'émotions, je m'en vais de ce pas appliquer la dernière suggestion de Daisy ;-)

Crédits photo: © Julie

8 bouteilles à la mer...:

Caro l'ergo on 24 juillet 2011 à 10:37 a dit…

Ma fille était très jeune (18 mois) lorsque notre petit perroquet nous a quitté. Nous avons tout de même pris le soin de lui montré l'oiseau à son dernier repos dans une petite boîte confortablement installé. Nous sommes allés l'enterrer dans le jardin par la suite.

Il n'y a pas eu de pleurs, mais fillette raconte encore que l'oiseau est partie dans le ciel, comme son grand-père et tous les anges qui ont croisés notre route...

Looange on 24 juillet 2011 à 16:09 a dit…

J'avais un Berger Allemand. Mais, elle n'Est pas décédée, on a du la donner parce qu'enceinte, j'étais incapable de lui faire faire de l'exercice. Moi j'ai eu des fausses contractions toute la soirée après son départ et Bianca en a parlé et en parle encore. Elle dit qu'on peut aller chercher Logan maintenant elle est calme :) Avec le nouveau chien (plus petit) Bianca commence à faire son deuil de Logan.

Anonyme a dit…

Oui, c'est triste à dire, mais après la mort de mon petit Charlot, seul Gizmo a pu calmer la tristesse. On aurait dit que ça changeait le mal de place. Au début je me sentais coupable car j'avais l'impression de le remplacer et ce n'était vraiment pas ça que je voulais, mais après 5 ans, ma fille en parle encore de son Charlot!

Daisy on 25 juillet 2011 à 09:50 a dit…

plein d'émotion en lisant tes lignes!!! je suis désolée ...

Julie on 25 juillet 2011 à 18:57 a dit…

@Caro
Ce n'est probablement pas facilitant, mais mes filles n'ont pas eu l'occasion de dire au revoir à leur toutou. Le vétérinaire a disposé du corps :-(

@Looange et anonyme
Le nombre de fois qu'elles ont demandé pour avoir un nouveau chien la semaine dernière, tu n'as pas idée!

@Daisy
Merci. Je ne pensais jamais voir mes filles vulgariser la situation pour Frérot. Elles ont reformulé pour expliquer à quelqu'un qui comprend encore moins qu'elles. C'était troublant.

MJ on 28 juillet 2011 à 11:57 a dit…

Quand nous avons dû nous résoudre à abréger les souffrances de notre vieille chienne, les enfants (alors âgés de 14, 10 et 6 ans) ont eu beaucoup de peine. Je leur ai fait écrire un souvenir sur un papier, que nous avons ensuite brûlé dans le foyer. Je leur ai ensuite demandé si, même brûlé, le souvenir était disparu. Comme ils m'ont répondu non, j'en ai profité pour leur expliquer que ce qui nous restent, ce sont de beaux souvenirs, que rien ni personne ne peut nous enlever. Ça les a un peu réconforté.

Julie on 28 juillet 2011 à 13:04 a dit…

@MJ
Intéressant! J'ai déjà vu une idée semblable à la télé. Les enfants inséraient une lettre ou un dessin dans un ballon gonflé à l'hélium. Ils le faisaient ensuite s'envoler. Merci pour l'idée!

toutautourdemoi a dit…

Merci pour le potinage! :) bonne journée à toi !

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates