Savez-vous vraiment écouter les autres ?

Publié par Anik le mercredi, septembre 07, 2011
Avez-vous l’impression que vous écoutez bien les autres ? J’ai l’impression que l’on croit tous, à tort ou à raison, que l’on est capable de bien écouter les autres. Bien, probablement. Cependant, quelle est la différence entre une bonne et une excellente écoute ? En fait, à la lecture du livre L’ultime échelon, de Marshall Goldsmith, publié aux éditions Un monde différent, j’ai constaté qu’une excellente écoute se définit simplement, mais s’avère difficile à pratiquer.


Selon Goldsmith, les gens qui font preuve d’une écoute remarquable ont tous ce don de faire en sorte que leur interlocuteur se sente vraiment spécial, unique. Or, dans une conversation, nous sommes souvent plus occupés à penser à notre prochaine réplique ou à une façon de nous faire valoir qu’à faire réellement attention à l’autre.

Je me demande quel serait le résultat d’une attention véritable à l’autre dans mes conversations… Je m’amuse souvent à parler à des étrangers, dans les lieux publics ou les transports en commun. Toutefois, faire vraiment attention à ce que l’autre dit, de manière totalement concentrée, j’avoue que cela ne m’apparaît pas évident. Ça vous dit de relever le défi, pendant une journée ?

Pour ce faire, Goldsmith fournit quelques astuces :

• Écoutez votre interlocuteur.
• Ne l’interrompez pas.
• Ne terminez pas ses phrases.
• Ne lui dites pas « Je le savais déjà. » (ou pire : « Je te l’avais dit!»)
• Ne vous dites pas d’accord avec lui (même s’il fait votre éloge; contentez-vous de dire « merci »).
• N’utilisez pas les mots « non », « mais » et « cependant ».
• Ne vous laissez pas distraire. Ne laissez pas votre regard errer dans la pièce pendant que votre interlocuteur s’exprimer.
• Participez au dialogue en posant des questions intelligentes qui : a) montrent que vous êtes attentif; b) font évoluer la conversation; et c) incitent votre interlocuteur à parler (pendant que vous écoutez! ;-) )
• Ne tentez pas d’impressionner avec votre intelligence ou votre sens de l’humour. Votre seul but est de l’amener à croire qu’il accomplit quelque chose.

Si vous arrivez à faire tout ça, vous dévoilerez un paradoxe flagrant : plus vous considérez votre désir de briller comme faisant partie d’un tout, plus vous brillez aux yeux de votre interlocuteur.

Qu’en pensez-vous ? L’avez-vous déjà constaté ? Avez-vous déjà rencontré quelqu’un qui possède cette habileté ou encore, croyez-vous l’avoir ou vouloir la développer ? Relèverez-vous le défi ?

En commentant ce billet, vous courrez la chance de remporter votre exemplaire du livre L'ultime échelon, des éditions Un monde différent.

Crédit photo : © shareski

7 bouteilles à la mer...:

Caro l'ergo on 7 septembre 2011 à 06:54 a dit…

Je ne sais pas si je sais vraiment écouter les autres... une chose est certaine, je sais lorsque je ne suis pas complètement disponible. Il m'arrive, par respect, de me contenter d'écouter, avec un minimum d'échanges. Au travail, il m'arrive d'être en présence de monologistes (qui se répète aussi). Je vais essayer la vrai écoute et j'espère que ça aura un impact sur la durée de la conversation (professionnellement, je n'ai pas plus de 60 minutes à accorder à chacun).

J'y médite, merci pour la réflexion.

Marie-Jeanne on 7 septembre 2011 à 06:58 a dit…

En effet l'attitude que l'on a dans une conversation change toute la dynamique. Si je pense au travail,prendre le temps de m’asseoir,regarder la personne,ne pas juger ses propos,seulement l’accueillir comme elle est. Parfois il n'y a rien à dire, juste une main qui se pose sur le bras, un sourire, un regard franc.
Tes conseils sont très intéressant car parfois ont s'emballe... bonne réflexion. Merci!

Capara on 7 septembre 2011 à 09:46 a dit…

C'est drôle que tu en parles car dernièrement, en lisant un livre sur les relations avec les autres, je me suis aperçue que je n'écoute pas vraiment les autres. Ça m'a expliqué pourquoi parfois, après certaines conversations, j'avais l'impression d'en avoir manqué des bouts.

Les conseils sont très intéressants, je vais les essayer c'est certain.

Audrey on 8 septembre 2011 à 10:46 a dit…

Savoir écouter... Quelle qualité que j'admire! J'aime la travailler! Je m'amuse parfois avec des connaissances qui ne l'ont pas du tout. J'arrive à les faire parler pendant une heure de tout et de rien dans leur vie, puis ça se termine par "Et toi, comment vas-tu?" "Bien!" "Ok scuse il faut vraiment que j'y aille!". Hmpf. Quel genre de relation veut-on avec ces personnes? J'espère de tout coeur que je sais écouter!

Valérie B on 10 septembre 2011 à 22:02 a dit…

J'ai tenté hier de faire l'expérience avec une collègue. Je crois qu'avec le temps et à force de savoir ce qu'il faut faire pour vraiment écouter les autres, cela deviendra un 6e sens... J'ai trouver cela un peu difficile mais je sais que j'y arriverai. Très intéressant...

Maryse on 10 septembre 2011 à 22:02 a dit…

Puisque tu pose la question, oui je crois avoir une excellente écoute, mais je connais aussi des gens qui ont une écoute encore meilleur que la mienne et qui arrivent à me faire parler.

En fait, je me reconnais beaucoup dans le commentaire d'Audrey. "Quel genre de relation veut-on avec ces personnes?" [Celles qui n'écoutent pas du tout.] Je me le suis demandé aussi. Parfois ça devient nocif, et pourtant, je les écoutent encore.

Julie on 11 septembre 2011 à 07:01 a dit…

Je connais quelqu'un qui a ce talent extraordinaire (eh non, ce n'est pas moi!)

Effectivement, quand on lui parle, on sent qu'on est important pour lui. Que les propos qu'on tient devant lui sont compris et considérés. Tout un art.

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates