Maman n'est pas parfaite et elle aime ça

Publié par Evely le jeudi, avril 12, 2012
Dans l’éducation des enfants, “constance” semble être le mot d’ordre. Pourtant je n’arrive à être constante… et savez-vous quoi ? Ça ne me dérange pas.

En fait, je ne pense pas que fiston va en souffrir. Évidemment, je fais mon gros possible pour être constante. Si je dis qu’il faut faire quelque chose, on le fait. Cela dit, je me rends compte que, parfois, je suis inconstante. Je prends P’tit Clown en pitié quand il me fait ses yeux de petit chien battu. Dans ma tête, je me dis que je ne devrais pas céder. Mais je fonds. Il réussit à m’avoir.

Après coup, je me demande si j’ai bien fait. Est-ce qu’il ne bénéficierait pas plus si j’étais plus réfléchie ? Ma conclusion, non pas vraiment. En fait, je ne connais personne qui est constant. Mon supérieur au travail change continuellement d’idée et nous devons nous adapter. Parfois, il change d’idée dans la minute. Je me dis que P’tit Clown a un goût de la vraie vie au travers des défauts de ses parents.

Je suis contente d’être imparfaite, incertaine, imprécise et nébuleuse. En gros, je suis humaine et j’enseigne à mon fils qu’il est entouré de personnes qui changent d’idées, qui ne savent pas ce qu’ils veulent et qui ont des hauts et des bas. Non seulement ça, je lui montre que lui aussi a le droit de ne pas être toujours parfait. Bon j’avoue, il est parfait, mais si jamais ça lui prenait de ne pas l’être, il saurait que ce n’est pas grave tant qu’il fait son possible et donner le meilleur de lui-même.

Alors oui, parfois je suis impatiente. Parfois, je suis girouette et je ne fais pas ce que je dis. Mais j’insiste pour que les autres le fassent. Eh oui, même sans le vouloir mon fils me voit aller et apprend de moi. Il apprend la vie. Je cherche à offrir de la constance à mon fils, mais au travers de cette constance, j’accepte et je me permets d’être vraie avec mon lot de défauts. Je pense que c’est ce qui fait de moi… une maman pas si pire que ça.

Crédits photo: Licence CC gnatallica

4 bouteilles à la mer...:

Angel on 13 avril 2012 à 06:23 a dit…

Oh! que ça fait du bien de vous lire!

Evely on 13 avril 2012 à 15:46 a dit…

@ Angel

Merci, ça fait du bien de recevoir un beau commentaire comme le vôtre :o)

Quelquepart on 13 avril 2012 à 23:01 a dit…

Oh que ce billet me rejoint... Moi aussi je crois sincèrement (oui, oui), que c'est important de montrer à nos enfants que les gens ne sont pas tous d'humeur égale, que des fois on pogne les nerfs, des fois on change d'idée, des fois on est manipulable, des fois on est irrationnelle. La vraie vie avec le vrai monde, c'est comme ça.

Evely on 13 avril 2012 à 23:21 a dit…

@ Quelquepart

C'est un merveilleux résumé de ce que je pense. J'ai souvent l'impression qu'on veut créer un environnement trop parfait pour nos enfants, alors que le monde est imparfait... et que ce n'est pas un défaut, mais une qualité très humaine. Comme on dit, seul les fous ne changent pas d'idées

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates