Comment vivre de vraies vacances ?

Publié par Anik le lundi, août 20, 2012
Cet été, j'ai développé un nouvel art : potentiellement aussi compliqué que l'origami, mais plus simple que l'art de se mettre les pieds dans les plats. Je ne croyais pas y arriver. En fait, on m'avait même confirmé que je n'avais pas le pré-requis absolu, parce que je travaille à l'année (comme rédactrice et comme prof au cégep, aux adultes (donc pas de congé de grève)).

Je pensais donc que je n'y arriverais jamais. L'art de prendre de vraies vacances, c'était hors de ma portée. Chose impossible, mirage absolu... Un peu comme quand on imagine un homme qui ferait ferait l'épicerie sans rien oublier sur la liste et qui connaîtrait par coeur le prix des meilleurs spéciaux en alimentation. On en a entendu parler, mais on n'en a jamais vu... Dans mon cas, prendre de vraies vacances frôlait la légende urbaine, car depuis que j'ai 16 ans, j'ai toujours travaillé l'été.

Cependant, cette année, c'en était assez. J'étais plus mure qu'une banae qu'on aurait laissé traîner sur le comptoir et que les enfants ne veulent pas manger parce que la peau est noire (même si on sait très bien que l'intérieur est encore correct, mais ça, nos petits choux n'en ont rien à cirer). Mure pour des vraies vacances.

Je me suis donc mise au défi de me développer l'art du pognange de derrière. Drastique, j'ai élaboré mon plan de match infaillible :
- prendre deux semaines de vacances en Europe sans connection Internet.
- reporter mes cours du collégial pour ces deux semaines.
- prendre un congé total de rédaction pour l'été.

Et voilà ! Ça a fait du bien (à l'âme, du moins, mais moins au portefeuille). Le seul problème... c'est qu'on s'habitue à en faire moins, à dormir le matin et à paresser.... En fait, j'ai si bien réussi que maintenant, il me faut développer une autre forme d'art : retourner à la vraie routine du boulot sans déprimer...

Ou plutôt, trouver une réponse à cette épineuse question : « Comment se botter le derrière à nouveau sans que ça fasse mal ? :-) »

Vous avez une réponse ?

3 bouteilles à la mer...:

Marie-Jeanne on 20 août 2012 à 07:53 a dit…

Contente de te relire ici!
Comme je suis en mode vacance pour l'instant, je trouve qu'il est trop important de décrocher pour mieux recharger les bâteries. C'est aussi une première de prendre aussi long de répis du travail alors je vais suivre les trucs ,il se peut qu'il me soit utiles...

Alexandra on 20 août 2012 à 10:19 a dit…

Oui, les vraies vacances font du bien, c'est une chance et un grand bonheur de pouvoir s'en offrir. Pourtant, je suis toujours contente, lorsque la fin août se présente, de retrouver la routine d'un horaire à respecter. C'est un peu comme retomber dans ses pantoufles. C'est cette image qui me permet de me botter le derrière et de reprendre le flambeau.

Anik on 20 août 2012 à 10:42 a dit…

@ Marie-Jeanne
Profite de tes vacances et du répis. Tu le mérites

@ alexandra
Moi aussi, la routine me sécurise... C'est comme si ça fait en sorte qu'on se pose moins de questions, ce qui aide à agir...

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates