Ce n’est plus possible…

Publié par Anik le vendredi, décembre 02, 2011
Depuis septembre, j’ai beaucoup travaillé : trois soirs par semaine et trois samedis sur quatre. Pour la mère monoparentale que je suis, cela n’a pas été si évident. J’avais de petites gardiennes, mais j’ai bien constaté que je manquais à mes filles. Et le peu de fois où j’étais à la maison le week-end, j’avais du boulot, ce qui me mettait dans l’obligation de travailler plutôt que de m’occuper complètement de mes filles.

En fin de semaine passée, j’ai fait un constat : mélanger travail à la maison et présence des enfants me semble trop difficile. Mes filles viennent me voir constamment pour me demander un tas de trucs (d’une collation jusqu’à danser ou jouer avec elles), mais je refuse souvent et ça me dérange de dire toujours non. Alors, je statue ceci : mes fins de semaine avec les filles seront maintenant exempte de travail « obligatoire ». Je ne me fixerai pas d’objectifs de travail précis. De cette manière, je ne serai pas frustrée de ne pas avancer, et je ne serai pas frustrée de ne pas prendre soin de mes filles comme je le voudrais. Pour ce faire, toutefois, j’ai dû faire un choix déchirant : diminuer mes charges de cours au collège à raison d’une par semaine. J’adore ce boulot et mon rythme personnel convient très bien au travail de soir, mais je décide d’être plus présente pour mes filles. Un point c’est tout.

De toute manière, je suis confiante que la vie m’apportera d’autres occasions professionnelles qui conviendront à mon horaire et à ma situation familiale… J’ai hâte de voir de quoi sera faite la prochaine session, mais une chose est sûre, mes fins de semaine seront relaxes et je serai là pour mes filles la plupart des soirs. Et, comme le dit si bien l’annonce, ça n’a pas de prix !

Crédit photo : © libookperson

1 bouteilles à la mer...:

Marie-Jeanne on 2 décembre 2011 à 06:48 a dit…

Tu vois j'ai du faire un choix semblable ,la semaine passée. J'aimais bien mes détours à la friperie mais mon garçon se retrouvait seul pour ses retours à la maison et devoirs...et j'ai constaté qu'il n'était pas prêt à autant d'autonomie. Comme tu dis si bien , pour moi aussi son bien-être et éducation ''çà n'a pas de prix''. Je me dit qu'il y a mieux qui m'attend!!! et pour toi aussi surement!

 

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2010 Designed by Ipietoon Blogger Template Sponsored by Online Shop Vector by Artshare

Le ciel est bleu, la mère est calme... Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon | Distributed by Blogger Templates